Le lagom : une tendance qui nous vient de Suède

Le lagom (à prononcer lar-gom) signifie “tout est dans la modération”, “ni trop, ni trop peu” ou encore “un juste équilibre”.

Ce mouvement venu de Suède s’inscrit dans le sens d’une vie de qualité plus éco-responsable et durable.

Les suédois sont des personnes qui ne tentent pas de se singulariser, le groupe est plus important que l’individu.  L’étalage et le “bling-bling” ne correspondent pas à leur conception de vie.

Autre côté très important de cette démarche est que l’on se recentre sur les personnes plutôt que sur les choses matérielles.  Tout est dans le recherche du calme et de la sérénité. Alors que le “hygge” (voir Le Hygge : on prend le temps de savourer l’instant) est plutôt un moment privilégié, le “lagom” lui s’inscrit dans le temps.

En pratique,

L’adepte du lagom va faire attention à sa consommation d’eau, d’électricité, de chauffage.  Il veut rester un consommateur qui fait vraiment attention aux objets , meubles et appareils qu’il acquiert en privilégiant la fonctionnalité. Celui-ci s’inscrit dans une recherche d’un style de vie plus durable et de meilleure qualité.  Il choisit un meuble selon des critères de solidité, de matériau, de provenance même s’il paie un peu plus cher pour cela.

Lorsque l’on est lagom, on veut manger sain. On cultive donc ses légumes. On prend ainsi le temps d’attendre qu’ils soient à maturité et ensuite on les cuisine en privilégiant le gout.

Pour recharger son mental,  on fait de grandes balades au grand air le week-end ou même après le boulot.  Les suédois, il est vrai, ont un rapport très privilégié avec la nature.

Dans son intérieur,

La maison étant le lieu privilégié où l’on peut se ressourcer, on va y apporter beaucoup de soin. La rendre lagom est un projet lent et à long terme qui va demander réflexion.

La première chose est de désencombrer notre demeure.  On fait du tri selon les critères bien connus : ai-je une attache sentimentale avec cet objet ? Me procure-t-il du plaisir ? Est-il vraiment fonctionnel ? S’il ne répond à aucun de ces critères, je devrais m’en séparer soit en le vendant, en le donnant ou encore en le jetant (voir l’article  C’est décidé on trie et on range son intérieur). L’espace dans son lieu de vie est vraiment une qualité.

Dans son intérieur, il faut miser biensur sur la modération.  La couleur de base est le blanc à laquelle on va ajouter quelques éléments de caractère : un meuble, un fauteuil, une table, un éclairage, .. Les objets choisis le sont à la fois pour leur fonctionnalité et leur qualité.

On évite les teintes trop vives et on choisit des pastels tels le rose, le bleu ou le vert.

On recycle des meubles, des objets en leur donnant une nouvelle utilisation.

Lorsque les températures baissent au dehors, plutôt que d’augmenter le chauffage, on rajoute des plaids, des tentures ou des tapis pour se réchauffer mais aussi pour garder la chaleur à l’intérieur. C’est une attitude très lagom car c’est à la fois décoratif et fonctionnel.

En conclusion,

Certains hésiteront sans doute à faire le pas, se disant que ce genre de vie parait bien austère.  Notre société est assez loin du modèle suédois qui privilégie tout ce qui est collaboratif tant au travail que dans la vie de tous les jours. Mais comme toujours, il faut pouvoir aller dans le bon sens en prenant ce qui importe pour nous dans cette démarche de vie.

Quel est votre avis sur ce concept ?

Les images retenues proviennent de lifestyle.com, aletaia.org, happinessmaker.frwholeheartedlyhealthy.com

Laisser un commentaire