Matériau du jour : le cannage

Vous n’avez pas pu manquer son grand retour en décoration : le cannage est utilisé sur les meubles, les luminaires, les chaises … L’air du temps est à l’utilisation de matières naturelles, authentiques travaillées par des artisans, cette technique correspond pleinement à ces critères.

Le cannage est une procédé très ancien qui remonte au 18°siècle. Il a connu des hauts et des bas : il a été très à la mode puis tombé en désuétude puis revenu sur le devant de la scène.  Aujourd’hui il s’introduit en force dans nos intérieurs.

Cette technique utilise comme matière première le rotin coupé en fines lanières traitées.  Celles-ci sont légères, souples et imputrescibles.  Elles sont entrelacées et laissent apparaître une trame très graphique mais aussi ajourée.  C’est un savoir-faire pratiqué par des artisans qualifiés.

On trouve maintenant aussi du cannage dit mécanique qui est tissé en rouleau. Cela peut vous être utile pour remettre au gout du jour un meuble que vous possédez. Mais celui-ci n’a pas la solidité et le charme du travail fait main.

Quelques pièces de mobilier sont iconiques telle la chaise n°14 de la maison Thonet (1859) ou aussi la chaise Cesca B64 dessinée par Marcel Breuer (1920)

De jeunes designers ont remis au gout du jour ce matériau ancestral.

En effet la tendance actuelle en décoration s’oriente dans la recherche de matières naturelles tout en mettant en avant le savoir-faire des personnes.

Le cannage se marie avec tous les styles à la fois naturel, vintage ou encore exotique.

D’abord utilisé pour les sièges (chaises, bancs, fauteuils), il se décline maintenant sur les buffets, les têtes de lit, les luminaires et les miroirs.

Son dessin graphique se retrouve aussi sur les papiers peints et les tissus.

Quelques conseils d’entretien

Je vous le disais, le cannage est un matériau solide et robuste mais quelques précautions s’imposent.

Il faut éviter de l’exposer au soleil car il risque une décoloration.  Il est à garder dans des endroits secs : s’il est mouillé il pourrait gondoler.

Par contre il faut humidifier légèrement et régulièrement le dessous de la trame pour éviter qu’il devienne cassant. Vous pouvez aussi l’entretenir avec une cire incolore.

Certaines inspirations et illustrations proviennent de joliplace.com, marieclaire.fr, fr.aleteia.org, decouvrirdesign.com, uphomedecor.com.

Laisser un commentaire