Un air sain dans la maison

Quelle est la qualité de l’air que nous respirons dans notre maison ?
Nous vivons entre 55% et 80 % de notre temps dans un espace fermé et nous pensons que nous sommes plus protégés des pollutions à l’intérieur qu’à l’extérieur.  C’est une erreur. L’air que nous respirons dans notre maison n’est pas vraiment sain.

Afin de diminuer les effets néfastes sur notre santé (irritations des yeux, allergies respiratoires, toux, …et même pire) voici quelques conseils pour améliorer l’air ambiant chez nous.

Le premier geste  avant tout autre est celui d’aérer notre habitation tous les jours, été comme hiver, au moins 10 minutes le matin et le soir.

Le deuxième geste consiste tout naturellement à entretenir et nettoyer notre lieu de vie.

Les produits ménagers

Les produits ménagers nous promettent des merveilles pour que ce soit toujours plus propre, plus brillant et aussi plus facile.  Mais méfions-nous de toutes ces solutions « miracle ».  Pour obtenir de tels résultats (si l’on en croit la publicité) les industriels utilisent des substances qui libèrent dans notre air des composés organiques volatils (COV).  La combinaison de certains de ces produits créent d’autres produits toxiques et polluants

Conseil

N’utilisons donc pas n’importe quoi comme produits ménagers. Comme je vous l’avais déjà suggéré (voir  Trucs et astuces pour la maison   ) le vinaigre, le bicarbonate de soude, le savon de Marseille, le savon noir, le citron sont des basiques qui peuvent servir dans beaucoup d’utilisations.

Le mobilier

Les meubles et leurs colles, les peintures, , les tissus libèrent eux aussi les fameux COV (composés organiques volatils).  Ce sont entre autres les formaldéhydes que l’on utilise notamment comme fixateur ou liant dans des résines.

Des particules fines et des fibres, ces petits éléments qui restent dans l’air, proviennent notamment des tissus synthétiques.

Conseil

Les meubles en véritable bois sont donc à privilégier. De même pour les tissus pensons matières naturelles telles le coton, le lin, la laine ou encore la soie.  Vous trouverez aussi maintenant sur le marché certaines peintures qui ne dégagent aucune substance nocive.

L’humidité

Une autre source de pollution est l’humidité.  On la retrouve le plus souvent dans les cuisines et les salles de bain.  Le vrai problème de l’humidité dans nos maisons est qu’elle engendre des moisissures qui auront des impacts sur notre santé telles des allergies. 

Conseil

Pour chasser l’humidité, pensons donc à une bonne ventilation soit naturelle soit mécanique (hotte, extracteur d’air) après avoir fait le ménage, pris un bain ou une douche ou cuisiné.

Si vous faites sécher le linge dans une pièce veillez à ce qu’elle soit, elle aussi, bien aérée.

N’oubliez pas non plus de nettoyer régulièrement les grilles des bouches de ventilation pour garder leur efficacité.

Si des moisissures apparaissent, il faut les nettoyer à l’eau de Javel.

Les appareils de chauffe

Les poêles, chaudières et chauffe-eau peuvent être source d’intoxication.

En effet la combustion libère du monoxyde de carbone (gaz inodore) s’ils sont mal réglés.

Nous adorons les bougies mais leur combustion dégage elle aussi du CO.

Conseil

Il est important d’entretenir régulièrement les appareils de chauffage.  Il n’est pas du tout inutile de placer un détecteur de CO dans la pièce.

Utilisons les bougies aussi de manière plus réduite.

Enfin pour donner une bonne odeur à notre intérieur évitons les désodorisants chimiques et pensons plutôt à placer des brins de lavande que l’on aura fait sécher ou encore des écorces d’orange ou de citron. Par contre si vous voulez supprimer de mauvaises odeurs, rien de mieux que le bicarbonate de soude dans un petit récipient.

Voilà de quoi protéger quelque peu l’air de notre maison et ses habitants.

Certaines inspirations ou images proviennent de : topsante.com, qualitel.org, yocty.com

Laisser un commentaire