Le Tsundoku : l’art d’empiler les livres

Avez-vous dans votre intérieur des étagères remplies de livres ? Disposez-vous sur la table du salon de belles revues d’art ou de décoration ? Ou encore possédez-vous une multitude de manuels culinaires ? Sans le savoir vous pratiquez le Tsundoku ou l’art d’accumuler les bouquins dans l’idée de les lire plus tard ou peut-être pas.
Origine

Un phénomène bien étrange apparu au cours de l’ère Meiji (1868-1912) au sein de la bourgeoisie nipponne qui souhaitait faire paraître un désir de culture en accumulant des livres mais sans jamais les ouvrir.

Le mot Tsundoku est composé de « tsun » signifiant accumuler et « doku » lecture. C’est donc le plaisir de collectionner des livres.  Tous ces livres peuvent participer à l’ambiance et à la décoration de notre intérieur. 

Pourquoi des livres ?

Les livres ont le pouvoir de nous séduire par un contenu qui nous intéresse, de belles illustrations, l’odeur du papier et aussi leur format qui nous permet de les poser un peu partout.

Allons-nous les ranger par thème, par taille, par ordre alphabétique ou par couleur ? Peu importe, l’essentiel réside dans le plaisir que cela nous apportera d’abord. Cela peut être aussi un décor éphémère que l’on refait au fil de nos lectures et de nos envies.  Ils seront toujours à portée de main pour les feuilleter quand bon nous semble.

Et l’environnement dans tout cela ?

A l’ère du numérique nous sommes encore nombreux à apprécier le « véritable » livre en papier car cela nous plait d’être entourés de ces objets qui contiennent tout un savoir ou une aventure.

Posséder un ouvrage peut procurer autant de plaisir que de le lire.

Mais comment concilier cette passion tout en respectant l’environnement ?

Pourquoi ne pas faire circuler ces bouquins pour partager cette passion avec des proches. S’ils ne nous sont plus utiles ou qu’ils ne nous plaisent plus, n’hésitons pas à en faire don à des associations.  Nous ferons sûrement plaisir à d’autres amateurs.

Il existe aussi de très bons magasins qui proposent des livres en seconde main ce qui nous permettra d’assouvir nos envies à moindre coût.

Si vous aussi vous réalisez de jolis empilements, n’hésitez pas à les partager votre “Tsundoku” !

Laisser un commentaire